Interview : Frédérique DEBOUT, Formatrice en développement personnel

formatrice
Frédérique DEBOUT, Coache professionnelle certifiée & Formatrice en développement personnel répond à nos questions.

1. Frédérique, peux-tu nous présenter ton parcours ?

J’ai d’abord suivi le programme Audencia Bachelor à Nantes qui m’a permis de travailler 11 ans auprès d’un grand groupe, Veolia Propreté, en tant que Chargée de développement entreprises, puis Manager d’un centre de services clients, Chargée de missions support à la vente et enfin, Chargée d’études appels d’offres collectivités et entreprises.

C’est en étant commerciale que j’ai compris que ma manière de vendre passait par l’écoute active. En creusant, j’ai découvert le métier de coach, dont l’écoute active est une compétence fondamentale. J’ai alors suivi une formation certifiante pour devenir coache professionnelle. Métier que j’exerce en tant qu’auto-entrepreneure depuis 2016.

Détestant la routine et aimant le collectif, j’ai poursuivi avec une formation de formateur en pédagogie active et Funny Learning. Aujourd’hui je suis donc coache de dirigeants, managers et formatrice en centre de formations pour adultes et écoles supérieures, avec une appétence particulière pour la communication interpersonnelle, constructive et positive.

Retrouvez Frédérique sur son site : http://www.deboutcoaching.fr/

2. Tu formes les étudiants de Bachelor au développement personnel : en quoi cela consiste-t-il ?

Je les accompagne surtout à développer leurs compétences relationnelles afin d’être plus efficace et constructif dans les postes et fonctions occupés.

J’interviens auprès du Bachelor Gestion des RH et RSE en module Communication et Négociation et plus concrètement sur la conduite de réunion efficace, la négociation bienveillante, la prévention/gestion des conflits et la communication de crise.

En ce qui concerne le Bachelor Chargé de Gestion Commerciale et Marketing, j’interviens sur la partie management interculturel et l’appropriation d’outils et méthodes permettant de mieux comprendre et s’adapter. Je peux re-citer l’écoute active, l’assertivité et la communication interculturelle et les actions de sensibilisations et formations.

Je vais également les entraîner à l’oral, beau sujet également.

 

3. Quelle est l’importance du développement personnel pour nos étudiants ? 

Autant pour eux que pour les entreprises, managers et dirigeants, n’oublions pas, ou plutôt, gardons en tête que nos étudiants d’aujourd’hui sont les responsables de notre société de demain. Je crois que cette phrase résume clairement les enjeux.

Par ailleurs, selon une étude menée par Harvard et le MIT, 95% des négociations échouent à cause de réactions émotionnelles négatives (que ce soit notre peur de demander, notre peur de perdre…).

Donc autant vous dire que pour moi il est primordial de les accompagner à développer leurs compétences en intelligence émotionnelle, communication non violente et écoute active.

4. Conseillerais-tu à nos étudiants intéressés par le sujet de poursuivre leur introspection grâce aux podcasts, livres, formations en ligne etc ?

Tout à fait. Nous sommes à l’ère des podcasts donc commençons déjà par ça. J’aime beaucoup ceux de Change ma vie de Clotilde Dusoulier sur la confiance, le stress, les pensées utiles… Et vous retrouvez les miens, « Les p’tits bon’heures » ou « ptits bn » sur Deezer, Spotify et une radio web locale, Radio Grand Lieu. J’y aborde des questions existentielles qui ont pour intention de nous faire réfléchir ET AGIR, avec, conscience, humour et authenticité.

Je pense à 2 thèmes qui peuvent les intéresser : « Pourquoi je ne sais pas dire non ? » & « Comment arrêter de tout remettre à plus tard ? »

Je pense à « Vice, Versa » très bon dessin animé pour comprendre les émotions et le fonctionnement de notre cerveau.

Pour celles et ceux qui préfèrent les livres je propose des incontournables : « Ta 2e vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une », « Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus », « Ces femmes qui pensent trop ». Ceux de Mélissa Da Costa également.

5. Quel conseil donnerais-tu à nos étudiants en plein apprentissage ?

Le 1e conseil et le plus important à mon sens, c’est de développer l’écoute pleine et active de son interlocuteur. Opérationnelle dans toutes les situations de face à face, l’écoute active est plus fine que l’écoute car elle a pour objectif de DÉCODER LA DIMENSION AFFECTIVE généralement non verbalisée. 

Et c’est de cela dont on parle aujourd’hui et qui a le vent en poupe (clin d’œil à l’équipe pédagogique de l’ESDM quant à l’utilisation des vieilles expressions) développer l’intelligence émotionnelle pour installer une relation de confiance, créer un véritable lien avec le client, qu’il soit interne ou externe, et ainsi être plus efficace et constructif. 

Le succès d’une négociation repose sur notre capacité à laisser notre interlocuteur s’exprimer avec le cœur pour lui offrir une expérience qui va lui procurer des émotions positives (c’est cela que l’on ne cesse de reproduire) et qui font les motivations personnelles et professionnelles « d’achat ». On parle aussi de Neuromarketing.

Découvrir l’accompagnement à la recherche d’entreprise

L’ESDM Nantes met en place différents ateliers chaque année afin d’accompagner les étudiants dans leur recherche d’entreprises.

Découvrez nos filières

Restez informé !

Retour haut de page

Il reste de nombreux postes à pourvoir en alternance du BTS au Mastère !